Hameaux Bio

Bio, familial et innovant

Un trio familial est à la tête des 6 magasins Hameaux Bio qui ont conquis le littoral atlantique. Quentin et Romain Allonville ont, en effet, pris la succession de leur père en avril 2016, ils s’associent ainsi à leur mère pour faire durer cette aventure familiale. Forts du succès de leurs boutiques sur la côte, les voici désormais installés à Nantes depuis le mois d’octobre dernier.

Comment pensez-vous vous différenciez des autres magasins bio ?
Quentin Allonville : En deux axes, le premier : nous sommes rattacher au réseau Biocoop. C’est une coopérative, nous sommes tous sociétaires. Nous votons pour prendre des décisions. C’est donc différent des indépendants, franchisés et de la grande distribution. Biocoop a un cahier des charges précis où on s’interdit un bon nombre de choses comme la distribution de certains produits pendant l’année, le mode de transport par avion etc. Vous ne trouverez pas beaucoup de produits exotiques dans nos magasins. On s’approvisionne principalement via nos 130 producteurs locaux partenaires que nous privilégions.
Le second axe : les services que l’on propose. Ce n’est pas seulement un magasin, on y trouve une boucherie artisanale, une boulangerie où tout est fait à la main. Nous avons d’ailleurs été primés 6ème au concours du pain bio à Paris, c’est plutôt encourageant ! Et puis pour terminer, nous avons un concept de restaurant. C’est très intéressant car nous ne sommes pas issus de la boulangerie, de la boucherie ou de la restauration mais nous nous entourons de spécialistes. On souhaite perpétuer la tradition de l’artisanat et la proposition de produits nobles.

Depuis l’ouverture de la boutique nantaise, vous avez organisé quelques animations au sein du magasin. Avez-vous l’intention de développer cet aspect ?
Avant de voir une quelconque vocation commerciale, on voulait repenser les codes de la distribution bio. Je suis convaincu que les consommateurs de demain, ne penseront plus « je viens en voiture, je fais mes courses et je repars rapidement ». Pour moi, c’est un modèle dépassé. A l’avenir, on aura peut-être davantage la volonté d’interagir, c’est ce qui s’est perdu avec le temps. C’est pour cela que l’on a créé un lieu de vie d’une cinquantaine de m². Il est à la disposition des clients, des associations etc. Une fois dans le magasin, rien ne force le client à acheter.

Parlez nous des Rest’o Bio.
C’est notre 3ème restaurant. Le premier a ouvert en janvier 2015 à Guérande. La responsable de magasin de l’époque avait la volonté de proposer de la restauration à ses clients. Nous étions sceptiques, elle nous a préparé un argumentaire, on s’est lancé et ça a cartonné ! A tel point qu’on va devoir l’agrandir, les tables sont rendus dans les rayons … (rires)
En 2016, nous avons lancé un financement participatif pour notre 2ème restaurant. L’objectif était d’obtenir 29.000€ et nous en avons eu 36.000€, il y a eu un véritable engouement de la part de la clientèle auquel on ne s’attendait pas. Dans ce nouveau restaurant de Pornic, nous sommes passés en « cuisine ouverte ».
Et le 3ème restaurant Rest’O Bio* est celui de Nantes, le potentiel est très important.
C’est une cuisine bien équilibrée et vraiment digeste. Notre premier critère est le goût ! Nous proposons 2 entrées et 2 desserts, un plat végétarien et un autre. Le plat du jour est à 9€90, c’est très abordable pour de la cuisine faite maison le matin-même et bio. C’est un fonctionnement « self » où le client vient se servir et déposer son plateau en fin de repas.

Comment luttez-vous contre l’emballage ?
Chez Biocoop, on s’engage à baisser les prix de 30% entre le produit emballé et celui proposé en vrac. Nous avons fait le pari de supprimer les produits emballés lorsqu’ils ont un équivalent en vrac. Ça oblige les gens à repenser leur manière de consommer et ce n’est pas plus mal.
Pendant toute l’année 2017, sur les magasins du littoral, nous avons proposé à nos clients de prendre ou non un sachet avec leur pain. L’objectif était de compter chaque jour le nombre de sachets que l’on économisait. Au bout de 700 sachets économisés, nous plantions un arbre avec l’association Pur Projet. Nous avons planté 74 arbres au final !

*Le Rest’O Bio est ouvert de 11h30 à 14h30 en semaine uniquement


Biocoop Nantes – Les Hameaux Bio
Route de Paris – 19 Avenue du Marché Commun
leshameauxbio.fr / 02.52.59.58.46

Categories: Le Coin du Terroir